THE WORLD'S CHANGING

Bienvenue à Blue Cove, Delaware !
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The sphere of our existences - Kassandra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Caméléon


Caméléon

avatar

Kassandra
▻OREOS : 474
▻ARRIVE(E) LE : 03/01/2017
▻LOCALISATION : Quelque part à Blue Cove, en coloc avec Asher
▻LOISIRS : Faire du roller, manger de la glace et des frites, faire du roller, apprendre de nouvelles choses, savourer sa liberté

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Jeu 15 Fév - 18:37


The sphere of our existences

 

L’attitude de David était déconcertante parce que peu constante. Kassandra avait rarement eu à faire à une telle personne, mais elle aimait apprendre, et apprendre sur l’être humain la passionnait. Ainsi, voir un jeune homme, fin mélomane, qui aimait à peu près autant passionnément la musique que ses rubik’s cube et savait l’apprécier, mais refusait de l’apprendre, alors qu’elle décelait en lui une intelligence remarquable, était tout à fait étonnant. Elle sentait qu’elle était un peu trop curieuse parfois, d’ailleurs, et que ses questions allaient finir par l’énerver, probablement, lui qui avait l’air de partir au quart de tour. Alors, elle laissa de côté le thème de la musique et son apprentissage.

A la place, elle proposa une visite de musée qu’elle avait envie de faire. Les musées l’avaient toujours fascinée et ce depuis petite, parce qu’on y découvrait des tas de choses qu’on ne pouvait voir ailleurs, et en général, chacun avait une spécialité. Kassie fut donc surprise de constater que David n’appréciait pas ce genre d’endroits. Il les aurait sûrement mieux appréciés si, comme elle, il avait été privé de toute sortie pendant des années et des années.

-En effet, rien ne permet de l’affirmer. J’irai sûrement samedi prochain à 14 heures. A toi de voir si tu as envie de venir aussi. Ce sera la surprise, conclut-elle avec un sourire en posant sa fourchette.

La brunette ne put s’empêcher de sourire, amusée, en voyant avec quelle obstination David maintenait que la lecture était chiante. Elle avait essayé de lui soumettre l’idée d’avoir des activités. Du peu qu’elle avait vu de sa vie, elle avait l’air un peu monotone et c’était triste pour un jeune aussi prometteur.

-Je suis sure qu’en trouvant un truc qui te passionne, tu vas t’éclater.

Ils avaient tous deux terminé leurs plats et le serveur vint débarrasser pour demander s’ils prendraient un dessert. David avait signifié qu’il n’en prendrait pas, et Kassandra, qui avait rarement autant mangé, n’aurait pas été raisonnable en acceptant.

-Moi non plus, mais merci. C’était vraiment très bon.

Le serveur s’éclipsa et David reprit, insistant sur le fait que ne pas voir ses parents l’arrangeait. Comment pouvait-il y avoir un tel fossé entre un fils et ses parents ?

-Je vois. C’est sans doute normal à ton âge.

Kassie n’avait jamais réellement vécu d’adolescence mouvementée mais elle avait appris que ce genre de crise où l’entente familiale était mise à mal était de coutume.




You are where you need to be...
Just take a deep breath.
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elève de l'ICP



avatar

David Bass
▻OREOS : 225
▻ARRIVE(E) LE : 27/03/2017
▻LOCALISATION : Pas là. Et pas là non plus en fait.
▻LOISIRS : Cubaholic

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Ven 16 Fév - 22:12


The sphere of our existences

Même s’il prétendit ne pas être intéressé, même s’il fit celui qui était persuadé de détester les musées, il écouta quand même quand Kassie donna la date et l’heure, et son cerveau de petit génie lui permit de retenir sans difficulté. Et qui sait, un David sauvage poperait peut être à cet heure et à cet instant.
Il se demandait lui-même encore s’il irait.

- Ouais… La surprise. Comme tu dis.

Du coup, de cette façon, et sans le vouloir, David confirmait qu’il viendrait peut être, et pas juste du tout.
Il la regardait, elle, cette femme, si persuadé que les passions changeaient la vie et rendait enthousiastes. Elle avait sûrement raison. Mais parfois, le blond avait l’impression qu’il n’y avait rien qui le rendait un brin heureux.

- Je sais pas.

Quoique.
Mélanie le passionnait. Mais ce n’était pas un hobby, c’était différent. Quelque chose qu’il avait encore du mal à définir, mais qui le rendait heureux.
Quelque chose de plus fort que tout.

Il laissa la femme dire au serveur qu’un dessert ne serait pas nécessaire, et il attrapa son porte feuille pour payer. Après tout, si aucun des deux ne prenait de dessert, le repas allait bientôt être fini. Et même si David n’avait absolument pas envie de rentrer chez lui, il n’était pas sûr de vouloir que le repas s’éternise.

- Mouais,répondit-il à la phrase de Kassie.

Etait-ce normal d’avoir un père qui le frappe ?

- C’est plutôt que eux sont insupportables.

Mais en le voyant comme ça, et sans qu’il ne parle de la vérité, on pouvait clairement bien sûr croire que David faisait juste sa crise d’adolescence.
Sauf que non. Ou peut être un peu. Mais pas tant. C’était juste que… Ses parents étaient des crevures, point.

Il se leva de sa chaise, ayant terminé son assiette :

- Je vais payer.

Après, elle faisait bien ce qu’elle voulait elle. David alla au comptoir, sortant des jolis billets. Parfois, quand son père ou sa mère lui donnait de l’argent avec cet air de dédain qui exigeait de la reconnaissance, il avait envie de leur cracher dessus.
Mais sans cet argent, il ne pouvait pas fuir cet environnement familial pourri.
Alors il fermait sa gueule. Et il prenait ce qu’on lui tendait avec un sourire forcé. Un remerciement médiocre.
Et ses parents n’en étaient jamais satisfaits. Il laissa échapper un long soupir alors que l’homme au comptoir comptait pour lui rendre. Il lâcha :

- Gardez la monnaie, je m’en fous

Il ne voulait plus garder des billets empoisonnés. Il se tourna vers Kassie :

- Voilà. T’habites loin ?

Et voilà qu’il reportait encore le moment fatidique. Repenser à l’argent lui avait fait repenser à sa haine envers ses parents et à quel point il ne voulait pas les voir.



I want to hurt you so much.


It's a filthy world we live, in its a filthy goddamn world and honestly I feel like I'm helping to take them away from the shit and the piss and the vomit that run through the streets.

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caméléon


Caméléon

avatar

Kassandra
▻OREOS : 474
▻ARRIVE(E) LE : 03/01/2017
▻LOCALISATION : Quelque part à Blue Cove, en coloc avec Asher
▻LOISIRS : Faire du roller, manger de la glace et des frites, faire du roller, apprendre de nouvelles choses, savourer sa liberté

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Lun 19 Fév - 17:09


The sphere of our existences

 
En apprenant à la connaître et ce malgré toutes les réserves qu’il émettait, Kassandra se rendait compte que David n’était pas parfaitement heureux. Il y avait quelques points noirs dans sa vie, à commencer par ses parents. D’un certain côté, cela semblait être le lot de tous les adolescents de son âge, mais d’un autre, la douleur du jeune homme semblait plus profonde. Mais la caméléone n’était pas dehors depuis assez longtemps pour se targuer de savoir au mieux analyser les êtres humains. Elle apprenait le fonctionnement de la vie à l’extérieur sur le tard. Au moins avait-elle réussi à instaurer en lui l’idée de peut-être venir au musée la semaine suivante. Cela lui ferait plaisir de le revoir, de prendre de ses nouvelles et de l’aider à l’intéresser à quelque chose de nouveau. Il lui avait montré ses passions, du moins ce qu’il aimait faire, comme le rubik’s cube, alors elle se ferait un plaisir de lui montrer ce qu’elle aimait : visiter des musées.

Le dîner était fini, ils avaient bien mangé et en pensant à cette journée, elle était vraiment parfaite. Kassandra avait rencontré David alors qu’elle était en quête d’un CD particulier pour l’aider à se remémorer quelques bribes de souvenirs à propos de son père. Ça n’avait pas marché à la première écoute mais au moins avait-elle découvert la qualité incroyable du son que pouvait procurer la technologie dont l’adolescent disposait. Elle avait appris à faire du roller, puis elle avait été invitée dans un restaurant où ils servaient des mets délicieux. Pour elle, c’était incroyable d’avoir vécu tout ça en une seule journée. Ravie, heureuse, le sourire aux lèvres, elle regarda David revenir.

-Merci encore pour tout, David. C’était vraiment super.

Elle avait récupéré sa veste et son petit sac et ils étaient à présent hors du restaurant. La nuit était tombée.

-De ce côté, répondit-elle alors qu’il demandait si elle habitait loin.

C’était le chemin opposé à celui qu’ils avaient emprunté.

-J’ai une chambre au niveau du centre ville. Tu connais peut-être, c’est au carrefour du fast-food qui vend des ailes de poulet et la place où vient tout le temps le camion de glaces. Y a une aire de jeux pour les enfants.

Le quartier était assez passant, aussi Kassie imaginait-elle que David connaissait surement. La chambre qu’elle louait n’était magnifique, loin du luxe et du confort que connaissait le jeune homme dans la maison de ses parents, mais c’était tout ce qu’elle pouvait s’offrir pour l’instant avec son maigre salaire. Mais sous peu, les choses changeraient un peu.





You are where you need to be...
Just take a deep breath.
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elève de l'ICP



avatar

David Bass
▻OREOS : 225
▻ARRIVE(E) LE : 27/03/2017
▻LOCALISATION : Pas là. Et pas là non plus en fait.
▻LOISIRS : Cubaholic

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Jeu 22 Fév - 21:14


The sphere of our existences

Ca lui faisait quand même étrange, d’être remercié ainsi. Pendant longtemps, David avait laissé tomber l’idée de se faire des amis, d’être sociable, de ne pas être vu comme le bourrin du coin. Mais voilà qu’il découvrait qu’au final… Bah il pouvait quand même approcher les gens sans devoir frapper. Et même être apprécié en retour.
Il n’empêchait que le blond avait bien du mal avec ça quand même. Et que de fait, il restait presque gêné d’entendre Kassie le remercier de cette façon. C’est pour ça qu’il se contenta de hausser les épaules, pour faire genre ce n’était rien.

Il regarda où elle pointait le chemin, et il semblait que c’était plus loin de chez lui que le restaurant. Ce qui lui ferait un plus grand chemin du retour. David écouta les indications qu’elle lui donna, et il hocha vaguement la tête. Oui, il voyait plus ou moins où se trouvait le KFC. Après l’aide de jeu ou les glaces… Ouais non. Peut-être. Il ne s’en rappelait pas. Ca ne lui disait rien.

Mais il situait quand même.

- Je vois où t’habites

Et voilà qu’il n’allait pas hésiter à la suivre. N’ayant même pas conscience qu’il pouvait être collant, ou que ça faisait le gamin qui n’a pas d’amis et qui en profite au maximum.
Au pire des cas, il s’en fichait, tant qu’il rentrait plus tard

- Je te suis. Ca va te permettre de pouvoir vanter les mérites des hobbys, et de me parler de tout ce que tu n’as pas encore fait dans la vie.

Oh, voilà que David s’amusait à faire du sarcasme. Mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Après tout la jeune femme n’avait cessé de faire cela toute la journée.
Et pourtant, si cela lui avait déplu, David aurait préféré rentrer chez lui et affronter même juste cinq secondes le regard de ses parents.

- Je suis même sûr que tu squattes l’aire de jeux et que tu fais peur aux enfants

Cette fois, David avait lâché ça avec un petit sourire en coin. Il se moquait de la pauvre Kassie. Mais il se moquait gentiment.
Il n’était pas si méchant.



I want to hurt you so much.


It's a filthy world we live, in its a filthy goddamn world and honestly I feel like I'm helping to take them away from the shit and the piss and the vomit that run through the streets.

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caméléon


Caméléon

avatar

Kassandra
▻OREOS : 474
▻ARRIVE(E) LE : 03/01/2017
▻LOCALISATION : Quelque part à Blue Cove, en coloc avec Asher
▻LOISIRS : Faire du roller, manger de la glace et des frites, faire du roller, apprendre de nouvelles choses, savourer sa liberté

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Mar 27 Fév - 14:07


The sphere of our existences



Le repas était terminé, il était temps de rentrer. Kassie était un peu triste à l’idée de quitter David, mais elle pressentait qu’ils se reverraient. Elle sentait quelque chose de particulier chez ce jeune homme, il avait une vive intelligence qui lui plaisait, et elle avait envie de l’aider. Il avait été très gentil avec elle, malgré ses manières parfois un peu bourrues, et elle voulait absolument qu’il se sente mieux dans ses baskets, sans être aussi associable. Un grand sourire se dessina sur ses lèvres lorsque l’adolescent annonça qu’il la suivait pour la raccompagner.

- Oh c’est super gentil. Allons-y.

Elle eut un petit rire à sa remarque ironique. Lui parler de tout ce qu’elle n’avait pas encore fait dans la vie ? Waow c’était beaucoup trop long, mieux valait qu’elle énumère ce qu’elle avait déjà fait, ça irait plus vite. La caméléone avait encore tant à apprendre.

- Et toi, qu’est-ce que tu n’as pas encore fait dans la vie et que tu aimerais découvrir ? Des voyages ? Des sports ?

Ils marchèrent tranquillement dans les rues désormais éclairées par les lampadaires.

- Oh, tu m’as démasquée, c’est moi qui traumatise les enfants, d’ailleurs depuis que j’ai emménagé, l’aire de jeux n’est plus autant fréquentée ! Lança-t-elle avec un clin d’oeil.

L’humour de David était marrant, elle aimait bien.

-Bon, j’avoue qu’il m’est arrivé de faire un tour de toboggan quand il n’y avait personne…

Il fallait dire qu’elle n’avait plus eu l’occasion d’en faire depuis ses sept ans et que lorsqu’elle avait vu cette aire de jeux, elle n’avait pas pu résister à l’envie de tous les essayer. Evidemment, elle avait bien remarqué que les adultes ne le faisaient pas, alors elle avait attendu que les lieux soient déserts pour faire un peu de balançoire. Ce qui l’avait rassurée, c’était qu’un soir, en passant, quelques ado voire jeunes adultes, faisaient de même. Elle n’était donc pas la seule plus haute que trois pommes à retomber en enfance.

-Avoue, ça te manque pas ce genre de jeux ?




You are where you need to be...
Just take a deep breath.
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elève de l'ICP



avatar

David Bass
▻OREOS : 225
▻ARRIVE(E) LE : 27/03/2017
▻LOCALISATION : Pas là. Et pas là non plus en fait.
▻LOISIRS : Cubaholic

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Lun 5 Mar - 20:11


The sphere of our existences

Super gentil. David n’était clairement pas sûr de l’être. Il avait juste fait ça pour fuir ses parents. Ce n’était pas de la gentillesse, plus de la lâcheté.
Un moyen d’être tranquille. D’avoir l’esprit libre.
Et puis bien sûr, et même s’il refuserait sûrement de l’admettre, aussi parce que David passait un bon moment avec Kassie.
Mais ça… Il n’était même pas sûr qu’il s’en rende lui-même compte.

Elle sembla éluder la question de ce qui n’avait pas été fait, en la renvoyant au garçon qui haussa les épaules. Bien que son regard s’illumine un peu au mot voyage.
Qu’est ce qu’il en rêvait. De partir de Blue Cove, d’aller loin. D’être avec Mélanie, et peut-être aussi Azzam, d’être tranquille, d’être bien.
Mais il n’était pas sûr que ça arrive avant de pouvoir sortir celle qui chamboulait son cœur. Et pas avant qu’il ne soit majeur.
Pour l’argent, il se débrouillerait. Il était sûr de pouvoir en trouver sans difficulté.

- …Mouais peut être des voyages… répondit-il finalement, ne s’étalant pas plus.

C’était amusant de constater que quand quelque chose lui plaisait, mais qu’il ne voulait pas l’admettre, il se renfrognait d’abord.
Parfois, David se rendait compte de combien il cachait des choses, de ce qu’il était. Mais c’était un mécanisme de défense. Il n’avait pas envie qu’en s’exprimant, les gens ne le comprennent plus et passent leur chemin.
Parce qu’après tout, combien de fois David avait-il parlé des équations pour se prendre un gros vent ?

Il ne put s’empêcher d’avoir un sourire en coin à la « révélation » de la jeune femme. Son sourire s’agrandit un peu plus quand elle avoua avoir faire du toboggan. Il aurait dû s’en douter. Au vu de tout ce qu’elle avait dit, et de tout ce qui l’avait enthousiasmé, David n’était pas surpris.

- Je le savais…

Quant à la question qu’elle posa, il se renfrogna à nouveau. Son sourire disparu aussi vite, et plongeant les mains dans ses poches il secoua la tête.
Un mauvais souvenir lui était remonté. Un jour où il était allé à une aire de jeu tout seul – ses parents étant assez occupés et sa nounou ne voulait pas alors il l’avait semé -. Ce jour où il s’était battu avec un garçon parce que le petit garçon ne voulait pas se pousser. Et que déjà à l’époque, David croyait que pour obtenir de l’attention il fallait taper.

Les parents des enfants qui avaient été entrainé dans la bataille qui avait suivi, avaient appelé ceux de David.
Et David avait compris à nouveau combien aimer un père n’était pas si facile. Et avait supporté les regards de son œil au beurre noir qu’il avait ramené le lendemain à l’école.
Aujourd’hui il savait que ce n’était pas obligatoire.
Et au pire, il avait trouvé une excuse intéressante. « Je me suis battu c’est moi qui ai gagné imagine la tête de l’autre ».
Alors que non. Bien qu’il avait gagné en effet.

- Non.

Voilà ce qu’il lâcha froidement. Parce que la seule fois où il avait pu aller s’amuser, ça c’était très mal passé.

- Peut-être qu’il n’y aura personne ce soir.

Il ne savait pas ce qu’il sous entendait avec ça.
Parlait-il pour lui ou pour elle ?
Il se rattrapa.

- Ce soir tu pourras peut être essayer la balançoire.

Il avançait encore, dans les rues qui défilaient, bien qu’il n’était pas bien loin du parc de jeu.



I want to hurt you so much.


It's a filthy world we live, in its a filthy goddamn world and honestly I feel like I'm helping to take them away from the shit and the piss and the vomit that run through the streets.

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caméléon


Caméléon

avatar

Kassandra
▻OREOS : 474
▻ARRIVE(E) LE : 03/01/2017
▻LOCALISATION : Quelque part à Blue Cove, en coloc avec Asher
▻LOISIRS : Faire du roller, manger de la glace et des frites, faire du roller, apprendre de nouvelles choses, savourer sa liberté

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Mer 14 Mar - 12:16


The sphere of our existences



Qui n’avait jamais rêvé de voyager ? Les seuls voyages que Kassandra avait pu faire étaient grâce aux simulations lors de ses travaux au Centre. Elle avait pu, par le biais de vidéo, voir un peu de ce qui se passait dans le monde extérieur, « le vrai monde », comme elle se plaisait à l’appeler intérieurement. Elle avait pu voir quelques paysages, différents endroits mais sans avoir trop de précision. Elle se doutait que c’était un parti pris des scientifiques qui ne voulaient pas trop en dire. Aussi, la brunette ignorait beaucoup de choses. David semblait lui aussi enclin aux voyages. Peut-être avait-il déjà visité d’autres endroits ? Les parents du jeune garçon avaient l’air d’être très aisés, aussi Kassie imaginait-elle sans mal qu’il avait pu découvrir d’autres contrées. Mais elle n’en savait rien, après tout, David n’avait pas l’air d’être très proches de ses parents, ce qui était dommage selon elle.

- Quel endroit tu aimerais voir en premier si tu avais le choix ?

Leur discussion s’orienta sur l’aire de jeux pour enfants qui était tout près de la chambre que louait la caméléone, et elle dut bien avouer qu’à l’abri des regards, ça l’amusait de retomber en enfance. Une enfance qu’on lui avait volée depuis ses sept ans et dont elle n’avait pas pu profiter. Aussi ne voyait-elle pas le mal qu’il pouvait y avoir à faire du toboggan ou de la balançoire quand personne n’était là. David se renfrogna soudain lorsqu’elle lui demanda si ça ne lui manquait pas. Avait-elle commis un impair ? Elle comprit qu’il ne fallait pas trop insister.

- OK… On est tous différents après tout.

Ils ne tardèrent pas à arriver, et en effet, il n’y avait personne. Le sourire de Kassandra illumina son visage.

- On dirait que tu avais raison… Allez, on fait un peu de balançoire ?

Sans attendre sa réponse, elle avança vers le portique et s’installa sur l’une des deux balançoires.

- Allez, viens ! Lança-t-elle joyeusement.

Voilà qui lui changerait peut-être les idées, lui semblait ne pas garder un très bon souvenir de ce genre d’endroit. Kassie était plutôt du genre optimiste, alors si elle pouvait apporter un peu de joie et un sourire sur le visage du jeune homme qui lui avait fait passer une si belle journée, elle ne s’y refuserait pas. Attendant sa réponse, elle commença à se balancer.

- Je suis sure que je peux aller plus haut que toi ! Commenta-t-elle dans le but de le motiver.

La compétition semblait être le leitmotiv du jeune homme, alors peut-être qu’en lui proposant un défi, il accepterait de tomber un peu le masque et s’amuser comme un jeune qu’il était.



You are where you need to be...
Just take a deep breath.
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elève de l'ICP



avatar

David Bass
▻OREOS : 225
▻ARRIVE(E) LE : 27/03/2017
▻LOCALISATION : Pas là. Et pas là non plus en fait.
▻LOISIRS : Cubaholic

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Mer 21 Mar - 20:35


The sphere of our existences

A la question du voyage, vint la question de ce qui plairait le plus à David de voir. De fait, il n’y avait jamais pensé de façon profonde. Ainsi, quand Kassie l’interrogea sur ce fait, le blond eut un temps de réflexion. Petit temps, qui lui permit de se dire qu’il n’en avait aucune idée. S’il pouvait se barrer de Blue Cove où irait-il en premier ?

- L’Espagne peut-être.

Oh, il avait dit ça sur le ton du sarcasme mais ce n’était peut-être pas si faux. Du moment qu’il pouvait s’éloigner de cet endroit idiot… Mais il savait qu’à présent, il ne pourrait pas partir sans Mélanie. Ça lui était impossible.
Il ne pouvait pas la laisser derrière, cette jolie personne qui avait touché son cœur plus profondément qu’il ne voulait bien le prétendre.

Seulement, ils finirent par arriver à l’aire de jeu. Et David fut heureux qu’elle n’insiste pas pour tout ce qui tournait autour de ça, quand il était petit.
A vrai dire, le génie tenait à ne pas penser à cette période.
Il s’attardait plus sur son futur, au fond.

Kassie ressemblait à une gamine, quand elle s’aperçu que l’endroit était vide. Proposant même au garçon de faire de la balançoire. Il secoua la tête. David n’était pas un gamin. Il n’avait pas besoin de ça, lui.
Il ne voyait même pas l’intérêt de le faire. Mais déjà la demoiselle s’était jetée sur une des balançoire et l’invitait avec en enthousiasme et entrain.

Il soupira.
Etait-ce vraiment lui qui était la personne encore mineure, ici ?
Il s’approcha tout juste, mais il semblait évident à David qu’il ne bougerait pas d’un brin.

Sauf quand elle parla d’aller plus haut que lui.
Avouons le : il avait un certain esprit de compétition, et ne pouvait s’empêcher d’y répondre. C’est pour ça qu’il fini par s’asseoir sur la balançoire :

- Je sais que tu fais ça pour que je viennes.

C’est tout de même ce qu’il déclara. De toute façon, c’était trop tard, maintenant il était déjà installé sur la balançoire.

- Je viens juste parce que sinon tu vas continuer d’insister.

En fait, David prit soudain conscience que c’était la première fois qu’il posait ses fesses sur une balançoire.
Mais il savait comment ça fonctionnait. Il se tira en arrière et se laissa balancer.

C’était étrange.

Et il ne se balançait pas si vite. Il ne relevait même pas le challenge. Il avait cette étrange impression. Comme si soudain il découvrait quelque chose. Quelque chose qui ne lui ferait aucun mal, rempli d’innocence.
Et même si le mauvais souvenir lui remontait en tête, cela ne le dérangeait pas.

Il resta silencieux, son regard se faisant presque plus doux, surtout différent, comme si David replongeait dans une innocence qu’il n’avait que rarement.

S’en rendant compte, il sauta soudain, alors qu’il était pourtant haut, se rattrapant de justesse, avant d’avoir un rictus narquois :

- Ca se voit que c’est pour les gamins.

Parce que David ne pouvait pas se permettre d’être en joie devant d’autres, n’est ce pas ?



I want to hurt you so much.


It's a filthy world we live, in its a filthy goddamn world and honestly I feel like I'm helping to take them away from the shit and the piss and the vomit that run through the streets.

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caméléon


Caméléon

avatar

Kassandra
▻OREOS : 474
▻ARRIVE(E) LE : 03/01/2017
▻LOCALISATION : Quelque part à Blue Cove, en coloc avec Asher
▻LOISIRS : Faire du roller, manger de la glace et des frites, faire du roller, apprendre de nouvelles choses, savourer sa liberté

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Mar 10 Avr - 10:27


The sphere of our existences


La journée avait été vraiment inattendue dans tous les petits détails et aspects qu’elle avait offerts, et Kassandra était ravie d’avoir fait la rencontre de David, qu’elle espérait revoir ultérieurement. Elle espérait surtout qu’il trouverait le moyen de se sentir mieux dans ses baskets, d’oublier un peu sa rancœur pour devenir un adolescent plein d’entrain, comme ceux qu’elle avait vu faire du roller quelques jours plus tôt. Il parla d’une destination qui le tenterait bien : l’Espagne, sans entrer dans les détails. Il n’était vraiment pas bavard et il fallait lui tirer les vers du nez, à ce jeune homme. Mais il était ainsi, c’était son caractère et la caméléone le respectait. Elle se contenta de hocher la tête avec un sourire. Elle n’avait jamais eu le loisir de quitter le territoire américain, du moins pas durant sa détention au Centre. Et tout ce qui avait pu avoir lieu avant cela, elle ne s’en souvenait pas.
Ils arrivèrent à l’aire de jeux pour enfants non loin de la chambre que louait la jeune femme, et cette dernière ne put donc s’empêcher, voyant que l’endroit était désert, d’aller s’installer à la balançoire. Elle voulait s’amuser et surtout elle voulait que David s’amuse aussi. Alors, elle lui avait lancé un défi, ayant bien compris qu’il n’était pas du genre à en laisser passer un. Et cela fonctionna, il était venu faire de la balançoire. Evidemment, il était intelligent et avait compris le stratagème qu’elle n’avait même pas cherché à dissimuler. Elle avait souri en hochant la tête tout en se balançant lorsqu’il lui fit remarquer qu’il savait, et qu’il venait juste pour qu’elle n’insiste pas davantage. 

- Oui oui, se contenta-t-elle de répondre, ravie qu’il ait cédé.

Les deux protagonistes ne tardèrent pas à atteindre des hauteurs plutôt impressionnantes, sans doute que les enfants qui avaient pour habitude de venir s’amuser ici sous la surveillance de leurs parents n’en faisaient pas autant. Mais David sauta, tandis que Kassie ralentissait.

- Pourquoi tu as sauté ? Demanda-t-elle, un peu surprise.

Ce geste était dangereux, il aurait pu se fouler une cheville.

- Est-ce que ça va ? Tu t’es pas fait mal ? Demanda-t-elle en descendant à son tour.

Mais l’entendant bougonner avec son rictus, elle comprit qu’il allait bien et lui sourit.

- Oui, c’est vrai, mais ça fait pas de mal de retomber un peu en enfance.

Elle récupéra son sac qu’elle avait posé au sol avant d’aller s’installer à la balançoire.

- Merci beaucoup de m’avoir raccompagnée. J’espère que tu vas pas rentrer trop tard, ça fait une trotte jusqu’à chez toi. Tu veux qu’on t’appelle un taxi ?




You are where you need to be...
Just take a deep breath.
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   

Revenir en haut Aller en bas
 
The sphere of our existences - Kassandra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE WORLD'S CHANGING :: BLUE COVE - CITY :: Entering Blue Cove :: Des boutiques-
Sauter vers: