THE WORLD'S CHANGING
Il existe des êtres doués d'une intelligence supra-normale, des génies qui possèdent entre autres la faculté d'assumer n'importe quelle identité. Un jour, les chercheurs d'une entreprise appelée le Centre ont mis en isolement un de ces êtres, un jeune garçon nommé Jarod, et exploitèrent son génie pour des recherches secrètes. Mais un jour le caméléon leur échappa

THE WORLD'S CHANGING

Bienvenue à Blue Cove, Delaware !
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The sphere of our existences - Kassandra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Caméléon


Caméléon

avatar

Kassandra
▻OREOS : 217
▻ARRIVE(E) LE : 03/01/2017
▻LOCALISATION : Quelque part à Blue Cove

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Jeu 13 Juil - 21:22


The sphere of our existences

Enfin elle y était : Kassandra avait des rollers aux pieds pour la première fois de sa vie. Elle, qui avait observé rapidement les jeunes qui patinaient sur la place de Blue Cove avec une admiration non dissimulée, n’aurait pas pensé enfin pouvoir s’y essayer de sitôt, elle avait tant à faire, à peine sortie du Centre. Le sourire ne quittait plus ses lèvres tandis qu’elle se relevait, certes très maladroitement, non sans esquisser de grands moulinets avec ses bras pour tenter de garder son équilibre. Elle demanda alors à David de lui montrer comment il faisait et observa ses pieds tandis qu’il s’élançait, aussi gracieux qu’un cygne en plein vol. Kassie était admirative de l’habileté avec laquelle le jeune homme se mouvait sur ses rollers. Elle l’observa ainsi aller et venir avec la facilité d’un patineur aguerri. Elle ne s’offusqua pas du sourire quelque peu hautain et narquois qu’il lui tendit en revenant vers elle, se contentant de garder son propre sourire aux lèvres.

-C’est incroyable, on dirait que tu as fait ça toute ta vie.

Il lui demanda alors si elle pensait pouvoir y arriver. A vrai dire, il n’y avait que peu de choses qui lui résistaient, alors pourquoi ne parviendrait-elle pas à faire du roller si les autres y arrivaient. Une fois debout et droite comme un i, elle haussa les épaules.

-Je vais essayer en tout cas et faire de mon mieux. C’est ce qui compte, non ?

La caméléone avait observé avec attention comment David avait fait, et dans son cerveau s’étaient enclenchés les mécanismes d’analyse et de réflexion. Une fois qu’elle eut établi un protocole dans sa tête, elle prit une grande inspiration et se lança, doucement d’abord, son pied gauche en premier. Le premier « pas » fut déroutant, on ne marchait plus mais on roulait. Il fallait s’y faire. Puis rapidement le second, une légère perte d’équilibre mais rapidement, la jolie brune rectifia le tir, et se redressa peu à peu. Au bout que quatre ou cinq mouvements, elle avait compris et commençait à se sentir un peu plus à l’aise.

-Comment on freine déjà ? demanda-t-elle.

En réalité, il ne le lui avait pas dit. Elle arriva au mur en face et se rattrapa, les mains devant. Avec précaution, elle se retourna pour faire face à David et s’élancer vers lui, un peu plus vite cette fois, contente de son premier essai, même si elle était encore loin d’avoir atteint le niveau du jeune mélomane. Elle l’avait vu faire, il avait même réussi à patiner en arrière, ce qui était très impressionnant. Pour le moment, la jeune femme s’affairait à apprendre à faire des virages… Aussi décrivait-elle un grand cercle dans la pièce, tachant de le restreinte encore d’avantage. Les virages serrés étaient difficiles à réaliser, et à force de se pencher, Kassandra finit par tomber, ce qui provoqua son hilarité. Se retrouvant sur les fesses, la brunette ne perdit pas de temps et se remit sur pieds, ou plutôt sur roulettes.

-Je crois que c’est le sol qui m’a rattrapée !
lança-t-elle en riant.

De nouveau de bout, elle repartit, espérant ne plus tomber cette fois.

-Tu sais faire des figures aussi ?

Kassie avait vu des jeunes en faire, c’était très impressionnant.




You are where you need to be...
Just take a deep breath.
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elève de l'ICP



avatar

David Bass
▻OREOS : 127
▻ARRIVE(E) LE : 27/03/2017
▻LOCALISATION : Pas là. Et pas là non plus en fait.
▻LOISIRS : Cubaholic

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Sam 5 Aoû - 13:41


The sphere of our existences

L'éloge qu'elle lui fit, ne pu l'empêcher de lui plaire. Il était vrai que peu de gens l'admiraient. Ils avaient plutôt tendance à le trouver agaçant. Alors que cette fille lui sorte un compliment, ne pu que lui plaire, et il ne pu que se sentir magnifique vis à vis de ce qu'elle disait. Magnifiquement bon en rollers, bien sûr.
Par contre, il était loin de s'imaginer qu'elle aurait l'intelligence de tout assimiler assez rapidement. Ca, il allait le découvrir bientôt. Ce pourquoi, quand elle parla de faire de son mieux, il haussa les épaules. Si elle voulait. C'est elle qui avait rêvé de faire du roller, non ? David l'imaginait déjà vite déchanter, quand elle se rendrait compte que c'était plus dur qu'il n'y paraissait, et que ce n'était pas donné au premier zigoto venu.
La voyant perdre à nouveau l'équilibre, le blondinet s'attendit à voir Kassie tomber.
Mais elle paru se rattraper, et ne retomba plus, elle semblait même s'être amélioré en flèche. David fronça les sourcils, quelque peu consterné par ce fait. Après, le blond devait reconnaître qu'il n'avait pas vu beaucoup de personne monter pour la première fois sur des rollers, mais ça restait assez surprenant quand même.
Il ne lui répondit pas pour le frein, parce qu'il fallait lui montrer pour lui expliquer correctement. Mais il restait surpris de sa facilité d'apprentissage. De la même façon qu'elle avait semblé résoudre le rubik's cube, même si elle avait mis quelque peu de temps pour ce dernier.

Du coup, quand elle tomba à nouveau, il s'efforça de sourire moqueusement, comme si ça le rassurait presque. David avait cette idiotie de détester quand d'autres lui étaient supérieurs côté intelligence, et il n'était malheureusement pas assez stupide pour ne pas comprendre que cette fille devait en avoir dans la caboche pour se débrouiller ainsi.

- Je sais faire des figures, oui... s'entendit-il répondre tandis qu'elle repartait.

Mais avant ça, il décida de lui montrer comment freiner.

- Mais d'abord, le freinage...

Mais par pur défi, il ne lui expliqua rien. Patinant vers elle, il exécuta un arrêt en V. C'était le genre de freinage qu'on apprenait aux débutants. Du coup, il décida de pousser plus loin, et de repartir, en faisant une figure, similaire à un aigle, d'ailleurs, la figure se nommait, la figure de  l'aigle. Et là, il poussa l'extrême en s'arrêtant en dérapage. Il était persuadé que cela, elle n'arriverait pas à le faire. S'arrêtant,  il se tourna vers elle, l'air de dire "essaye donc de faire pareil, je suis sûr que tu n'y arriveras pas"
En clair, il lui envoyait un défi, et espérait bien qu'elle ne parvienne pas à y répondre, au fond de lui.



I want to hurt you so much.


It's a filthy world we live, in its a filthy goddamn world and honestly I feel like I'm helping to take them away from the shit and the piss and the vomit that run through the streets.

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caméléon


Caméléon

avatar

Kassandra
▻OREOS : 217
▻ARRIVE(E) LE : 03/01/2017
▻LOCALISATION : Quelque part à Blue Cove

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Sam 19 Aoû - 18:51


The sphere of our existences


Faire du roller n’était pas une mince affaire, Kassandra le découvrait à ses dépens après s’être faire une ou deux frayeurs en perdant l’équilibre, et en tombant. Mais après tout, qui ne tombait pas en apprenant ? Loin de s’en offusquer, au contraire ça la faisait rire, et ça lui était si peu arrivé dans sa vie que ça lui faisait un bien fou. Elle était très reconnaissante à David pour l’opportunité qu’il lui offrait en lui prêtant une paire de rollers et la laissant apprendre en l’observant. Il était doué, en tout cas d’après elle. Elle avait un œil admiratif face à l’habileté dont il faisait preuve. Bon, elle avait remarqué son air moqueur en la voyant un peu galérer, mais ça ne la dérangeait pas, elle avait un peu cerné le personnage et savait que ce n’était pas méchant, il était juste comme ça, c’est tout.

-Tu es beaucoup tombé toi, quand tu as appris ? Ça fait longtemps ?


Elle lui avait demandé comment freiner et aussi s’il savait faire des figures. La caméléone vit le jeune homme foncer vers elle et freiner en formant un V. Elle comprit donc que c’était cette méthode qu’il fallait utiliser.

-D’accord, je vois…

Elle prit un peu d’allure pour essayer à son tour. Au début, elle manqua de perdre l’équilibre mais après avoir su doser le mouvement, elle parvint à rester droite. Il fallait simplement gérer la pliure des genoux.

-Waow, c’est quand même mieux quand on sait s’arrêter ! s’amusa-t-elle.

Puis elle le vit effectuer une figure.

-Eh ben dis donc, tu maîtrises ! C’est génial ce que tu fais !

Et voyant le regard qu’il lui lançait, plein de défi, elle comprit qu’il attendait d’elle qu’elle fasse de même. Les défis, Kassie avait grandi avec. Bon, ils étaient davantage intellectuels que physiques, mais là, il lui fallait essayer quand même.

-OK, je tente, mais je ne te promets rien. Tu auras le droit de t’esclaffer si je me ramasse, ce qui a de fortes chances d’arriver, mais je recommencerai jusqu’à ce que j’y arrive.

Après avoir pris une grande inspiration, Kassandra se lança pour tenter à son tour la figure de l’aigle que David venait de lui montrer. Evidemment, elle éprouvait une pointe d’appréhension, surtout que le jeune homme avait effectué un dérapage pour achever la figure, chose qu’elle ne maîtrisait pas encore…




Oui ou Non Kassie parvient-elle à effectuer du premier coup la figure de l'aigle ?



You are where you need to be...
Just take a deep breath.
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin


Admin

avatar

SL-27
▻OREOS : 55
▻ARRIVE(E) LE : 29/12/2016
▻LOCALISATION : Blue Cove, Delaware
▻LOISIRS : Réserve de génies

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Sam 19 Aoû - 18:51

Le membre 'Kassandra' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Oui/Non' :





There are pretender among us...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theworldschanging.forumactif.com
Elève de l'ICP



avatar

David Bass
▻OREOS : 127
▻ARRIVE(E) LE : 27/03/2017
▻LOCALISATION : Pas là. Et pas là non plus en fait.
▻LOISIRS : Cubaholic

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Ven 1 Sep - 15:25


The sphere of our existences

A la question de la fille, David sembla tenter de se remémorer sa première fois en roller. Bon d'accord. Il était déjà tomber, c'est vrai. Au début, lui aussi, il avait eut du mal. Mais répondre à cette question pourrait mettre en péril ce qu'il était parvenu à construire : l'effet d'être le meilleur. Alors il haussa les épaules.

- Pas trop. Et ça fait longtemps oui.

Il mentait, parce qu'il était tout de même tombé quelques fois. Certes, pas beaucoup non plus, mais quand même un peu. Et à son souvenir, il y avait même une fois où il s'était mordu les lèvres pour pas pleurer, pour ne pas qu'on le voit pleurer, pour ne pas que ses parents le voient pleurer.
Parce qu'il vivait dans une famille où on n'avait eut de cesse que les garçons ne pleuraient pas, surtout les garçons riches comme lui.

Son regard revint sur la salle où ils étaient, alors que Kassie semblait apprendre à freiner toute seule. Il la vit tomber, mais elle sembla ne pas tomber. Elle parvint à s'arrêter, et il lâcha un léger soupir, entre l'amusement, et le fait que cette fille apprenait trop vite. En tout cas, il se sentit tout content quand elle lui parla du fait qu'il maitrisait ce qu'il faisait. Forcément, David aimait qu'on l'admire un peu, tant habitué à ce qu'on le rejette, justement pour les mêmes raisons que cette fille l'admirait. Restait à savoir si elle, saurait faire quelque chose.
Mais il doutait qu'elle parvienne à l'imiter juste comme ça. C'était une figure assez difficile où il fallait savoir slalomer correctement.

Pourtant, elle s'élança.
Et elle y parvint.
Complètement.
David fronça les sourcils. Il aurait pu dire "chance du débutant" mais non, il fallait une certaine maitrise pour y parvenir. S'avançant vers elle, s'arrêtant devant elle, il l'observa de haut en bas.

[bTu n'as vraiment jamais fait de rollers avant ça ?[/b]

Il ne comprendrait pas pourquoi elle lui aurait menti, mais le fait que cette femme arrive à faire sa figure sans problème, l'ébranlait un peu. Pour ne pas perdre la face, David fronça les sourcils, et décida de faire une autre figure. Mais il ne pouvait pas lui en montrer des si difficile puisqu'aussi grande qu'était sa maison, elle ne contenait pas de skate park. Grimaçant, il se contenta d'une figure au sol, mais il se prit pour un patineur artistique, et le fit sur une seule jambe.
C'était clairement de la frime.
Mais David n'aimait pas qu'on le dépasse.



I want to hurt you so much.


It's a filthy world we live, in its a filthy goddamn world and honestly I feel like I'm helping to take them away from the shit and the piss and the vomit that run through the streets.

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caméléon


Caméléon

avatar

Kassandra
▻OREOS : 217
▻ARRIVE(E) LE : 03/01/2017
▻LOCALISATION : Quelque part à Blue Cove

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Mer 6 Sep - 14:14


The sphere of our existences



Jamais Kassie n’aurait pensé trouver aussi vite un professeur de rollers. Elle était ravie d’enfin pouvoir apprendre, cela faisait partie de sa « to do list ». Et force était de constater que malgré quelques frayeurs, elle s’en sortait plutôt bien. David répondit que ça faisait longtemps qu’il pratiquait cette discipline et qu’il n’était pas trop tombé. La caméléone sentait que ça lui arriverait probablement un paquet de fois encore, mais peu importait, c’était amusant d’apprendre.
Le jeune professeur improvisé la mit au défi de reproduire la figure qu’il venait d’effectuer. C’était sans doute ambitieux pour une débutante, mais la brunette se fichait bien d’avoir l’air ridicule en tombant, elle voulait profiter de s’amuser et d’apprendre tant qu’elle avait quelqu’un pour lui enseigner. Alors, faisant fi des quelques appréhensions qui lui restaient, elle s’élança et contre toutes attentes, même les siennes, elle y arriva. Elle ne put s’empêcher d’éclater de rire.

-Oh ! Tu as vu ? je crois que j’ai réussi !

Oui, elle était contente, on aurait dit une gamine de dix ans. Elle se tourna vers David qui alors lui demanda si c’était vraiment la première fois qu’elle faisait du roller.

-Oui, je peux t’assurer que de là où je viens, on ne nous laissait pas l’occasion de nous amuser autant…

David alors s’élança pour faire une autre figure, sur une seule jambe cette fois. C’était clairement trop difficile pour Kassandra qui se contenta de patiner autour de lui, le regardant faire tout en décrivant des cercles.

-Waow, c’est vachement impressionnant. Il t’a fallu combien de temps de pratique avant d’apprendre ça ?

Il était clair que Kassie devrait s’entraîner un moment. Dès qu’elle aurait assez d’argent, elle irait s’acheter une paire de rollers pour continuer à pratiquer.

-Merci encore de m’apprendre, c’est vraiment sympa.

Elle continua encore un peu et essaya de refaire la figure que David lui avait demandé de reproduire. Maintenant qu’elle l’avait fait une fois, elle savait le refaire. C’était enregistré. Kassandra continua encore quelques instants, puis retourna vers David. Elle ne voulait pas non plus abuser de sa gentillesse.

-Il est peut-être temps que je m’en aille, non ? Tes parents rentrent à quelle heure ?

Elle ne voulait pas qu’il ait des ennuis à cause d’elle, d’autant qu’il avait bien dit qu’il n’avait pas prévenu ses parents. Et qu’il semblait assez solitaire… dans le sens où l’entente n’avait pas l’air de mise dans sa famille.







You are where you need to be...
Just take a deep breath.
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elève de l'ICP



avatar

David Bass
▻OREOS : 127
▻ARRIVE(E) LE : 27/03/2017
▻LOCALISATION : Pas là. Et pas là non plus en fait.
▻LOISIRS : Cubaholic

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Dim 8 Oct - 18:24


The sphere of our existences

Elle semblait si naïve et insouciante, là, à être trop heureuse d’avoir réussi sa figure.
Il avait envie de soupirer, de secouer la tête, il était surtout frustré, et en même temps il ne comprenait pas. Cette fille restait étrange, et parfois, David se demandait d’où elle sortait.

Et de là où elle sortait, cela semblait être un endroit peu amusant. Parce que s’ils ne permettaient pas aux gens qui s’y trouvaient de pouvoir s’amuser, ça craignait à mort. David fronça les sourcils. Au fond, il se demandait d’où elle venait, ça le rendait presque curieux. En même temps, il n’avait pas envie de lui demander, il ne voulait pas savoir, ça ne le regardait pas, il s’en foutait et… Il ne s’en foutait pas tant que ça.
Mais il se disait que pour une inconnue ramassée dans la rue – ou dans un magasin de musique, au choix -, elle était vraiment tirée par les cheveux.

Enfin, elle n’avait pas tant d’égo, puisque même après sa prouesse, Kassie semblait rester admirative de l’adolescent, qui haussait les épaules.

- Pas tant que ça.

Lui, avait une certaine fierté à tenir, disons.

Il haussa les épaules, quand elle le remercia pour l’apprentissage. Pour lui, ce n’était rien, il avait juste l’impression d’avoir occupé cette fille. A y réfléchir, il se demanda même pourquoi il avait fait ça. Pourquoi il lui avait prêté des rollers. Pourquoi il avait accepté qu’elle garde le CD. Pourquoi il avait accepté qu’elle fasse un bout de rubik’s cube…Ah non. Ca c’était parce qu’il voulait la mettre au défi.

Quand elle parla de partir, David vit son visage se décomposer.
C’était comme si d’un seul coup, d’une seul question, la femme l’avait ramené à la réalité. Ses parents n’allaient en effet, pas tarder à rentrer, et il n’en avait absolument aucune envie. Il ne voulait pas voir leur sale tronche de cake.

- T’as faim ? Genre, tu veux manger quelque part ?

Et quitte à se servir d’elle pour occuper son après midi, peut-être pouvait-il s’empêcher de croiser ses parents en l’emmenant encore quelque part.

- Ou j’sais pas, t’habites où ?

Se rendant compte de ses questions abruptes, servant uniquement à s’éloigner de sa famille, David grimaça un peu, soupira, et reformula un peu, en s’arrêtant à rollers, se penchant pour les enlever :

- J’veux pas que tu croises mes vieux, y sont cons. T’as un endroit où tu veux bouffer ? Je paye. Je m’en fous. J’ai de quoi faire.



I want to hurt you so much.


It's a filthy world we live, in its a filthy goddamn world and honestly I feel like I'm helping to take them away from the shit and the piss and the vomit that run through the streets.

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caméléon


Caméléon

avatar

Kassandra
▻OREOS : 217
▻ARRIVE(E) LE : 03/01/2017
▻LOCALISATION : Quelque part à Blue Cove

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Mer 11 Oct - 20:09


The sphere of our existences



En se levant ce matin-là, Kassandra était loin de se douter qu’elle passerait une aussi bonne journée. Déjà avoir réussi à trouver le CD qu’elle voulait était quelque chose de génial pour elle, même si pour l’instant les souvenirs n’étaient pas revenus, elle ne doutait pas que sa persévérance l’y aiderait. Ensuite, elle avait pu faire la rencontre d’un être humain vraiment différent de ceux qu’elle avait vus jusqu’à présent, et ça, ça l’intéressait beaucoup. Et grâce à ce jeune homme, elle avait pu refaire un rubik’s cube, et surtout apprendre à faire du roller. La caméléone avait l’impression de lui devoir beaucoup, à savoir une belle après-midi. Cela ne lui était pas arrivé depuis bien longtemps, bien qu’elle appréciait chaque journée passée désormais en dehors des sordides sous-sols qu’elle avait connus pour ainsi dire toute sa vie.

Néanmoins, elle était consciente du temps qui passait et surtout du fait que le jeune David habitait avec ses parents, qu’il ne leur avait pas demandé la permission d’inviter quelqu’un et que peut-être ils prendraient mal sa présence chez eux, d’autant que d’après ce qu’elle avait compris, les relations étaient conflictuelles. Du coup, elle avait émis l’hypothèse qu’il soit temps pour elle de partir. Elle se baissa pour retirer les rollers tandis que David lui demandait si elle voulait aller manger quelque part.

-Ah, c’est une bonne idée. Je sais pas, quel coin tu préfères toi ? J’ai pas encore eu le temps de connaître tous les endroits sympa de la ville.

Alors qu’elle remettait ses chaussures, il lui demanda où elle habitait. Etait-ce prudent de le lui dire ? Elle hésita mais cela n’eut pas le temps de ce voir qu’il embraya sur ses parents… qu’il qualifiait de « cons ». Kassie pencha la tête de côté d’un air désolé. S’il savait combien il avait de la chance de les avoir encore. Mais c’était un ado, elle avait bien compris que c’était la période difficile pour la plupart des familles.

-Ok oui, faisons ça alors. Merci pour ta proposition, c’est cool.


Elle lui tendit la paire de rollers pour qu’il puisse la ranger à sa place.

-C’était vraiment chouette d’en avoir fait avec toi. J’irai m’en acheter une paire la semaine prochaine et peut-être qu’on pourra aller en faire ensemble au square ?

Elle récupéra ensuite son sac et attendit David pour qu’ils puissent quitter les lieux avant que ses parents ne rentrent.





You are where you need to be...
Just take a deep breath.
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elève de l'ICP



avatar

David Bass
▻OREOS : 127
▻ARRIVE(E) LE : 27/03/2017
▻LOCALISATION : Pas là. Et pas là non plus en fait.
▻LOISIRS : Cubaholic

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Ven 13 Oct - 15:04


The sphere of our existences

Elle ne semblait pas contre. En somme, ça n’avait guère surpris David, qui s’était dit que de toute façon, c’était logique que les gens veulent sortir manger gratuitement.
Puisque de toute évidence, ça serait David qui payerait.
David ramassa les rollers de Kassie, pour aller les ranger, ravi qu’elle ne voie pas ses parents, ravi lui-même qu’il n’ait pas à les voir.

Rangeant tout le matériel, il entendit la femme être contente pour le roller, et faire une suggestion. Il ne savait pas trop quoi faire de sa demande. Après tout, il n’était pas encore assez habitué qu’on ait envie de faire des choses avec lui. Parfois, Azzam et lui faisaient des sorties, mais c’était Azzam, son seul ami, limite frère de cœur, et il s’y était habitué.
Mais que quelqu’un d’autre propose ce genre de chose… Ca le décontenançait totalement.

- Je verrais… Je sais pas…

Plongeant ses mains dans ses poches, il commença à quitter le « gymnase » pour remonter, afin de partir en ville.
Il espérait qu’entre, le bruit de son garage ne se manifesterait pas, sinon cela signifierait que ses parents allaient arriver.
Mais il n’y eut pas un bruit.

Se dirigeant vers la sortie, il attrapa son sac en bandoulière dans sa chambre puis alla à l’entrée où il ouvrit la porte d’entrée.

- On y va alors.

Une fois dehors, il connaissait des coins « sympas ». Juste deux ou trois qui se battaient en duel, et où en prime, il n’était jamais allé sans être tout seul.

- J’te propose un truc simple, genre pâtes. J’connais un coin où y font des bonnes pâtes et des pizzas aussi.

Pour un riche, ou au moins un fils de riche, ses goûts étaient plutôt communs



I want to hurt you so much.


It's a filthy world we live, in its a filthy goddamn world and honestly I feel like I'm helping to take them away from the shit and the piss and the vomit that run through the streets.

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caméléon


Caméléon

avatar

Kassandra
▻OREOS : 217
▻ARRIVE(E) LE : 03/01/2017
▻LOCALISATION : Quelque part à Blue Cove

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Mer 18 Oct - 20:48


The sphere of our existences



Kassie sentait bien que David était prêt à tout pour mettre les voiles de chez lui avant que ses parents ne rentrent, histoire qu’elle ne les voie pas, ce qui pouvait paraître normal, et surtout que lui ne les voie pas non plus. La jeune femme trouvait triste qu’il entretienne des relations aussi négatives avec ses parents, lui qui avait la chance d’en avoir et de les connaître. Mais elle n’était pas dans le jugement, loin de là. Il avait très certainement ses raisons, outre une crise d’adolescence bien entamée et elle ne se permettrait pas de donner son avis si le jeune homme ne le lui demandait pas. Elle avait donc accepté son invitation à aller manger un morceau. Il faut dire qu’elle n’avait pas trop l’habitude d’aller au restaurant. Depuis peu qu’elle s’était évadée du Centre, elle avait simplement connu les petits « traiteurs » à emporter, comme les asiatiques, les pizzas et autres hot dogs. Elle ne savait pas cuisiner mais elle s’était promis d’apprendre. Cela ne devait pas être bien compliqué, elle était capable de résoudre des équations d’une complexité affolante pour le commun des mortels, alors pourquoi ne saurait-elle pas se faire cuire du riz ou des pâtes ?

La caméléone récupéra donc ses affaires et suivit David à l’extérieur de la maison. Et quelle maison ! Elle se sentait comme privilégiée d’avoir pu visiter une telle bâtisse qu’elle avait observée avec l’admiration d’un visiteur au musée.

-Des pâtes, c’est très bien. C’est d’origine italienne, si ma mémoire est bonne. Ce sont lesquelles tes préférées ?

Décidément, cette rencontre lui avait permis d’agréables nouveautés, entre redécouvrir le rubik’s cube, apprendre à faire du roller, à présent découvrir un restaurant, et puis évidemment écouter son CD avec une sono remarquablement sophistiquée et de bonne qualité. Sourire aux lèvres, Kassandra suivait David qui semblait savoir parfaitement où il allait.





You are where you need to be...
Just take a deep breath.
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elève de l'ICP



avatar

David Bass
▻OREOS : 127
▻ARRIVE(E) LE : 27/03/2017
▻LOCALISATION : Pas là. Et pas là non plus en fait.
▻LOISIRS : Cubaholic

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Ven 20 Oct - 14:12


The sphere of our existences

Se dirigeant dans les rues de Blue Cove, il était évident que David cherchait son chemin, mentalement, même si cela ne lui prit pas trop de temps. Il était assez intelligent pour parvenir à retenir un chemin et le retrouver. Il avait juste eut besoin de jouer avec son GPS intérieur pour s’assurer devant quelle rue il devait passer. Il continua donc d’avancer, à son rythme, se fichant bien de si la personne derrière pourrait suivre ou pas.

Entendant Kassie sembler satisfaite à l’idée d’aller manger des pâtes, il haussa les épaules, et se sentit froncer les sourcils quand elle parla de l’origine des pâtes. C’était une remarque plutôt incongrue.
Oui, c’était logique que ça soit italien, non ? Les gens ne le précisaient pas forcément…Quant à ses pâtes préférées…Il avait l’impression d’être à l’école maternelle, quand, on lui avait demandé c’était quoi son animal préféré et qu’il n’avait jamais bien compris pourquoi les gens voulaient savoir ce genre de chose.

- Euh…Les spaghettis carbos, je pense…

Se retournant finalement vers celle qui le suivait, il l’observa, de haut en bas, comme s’il ne l’avait jamais vu, ou comme s’il cherchait à comprendre des choses sur elle.

- T’es vraiment bizarre comme fille.

Continuant son chemin, il poursuivit aussi son discours :

- J’veux dire, tu dis d’où ça vient les pâtes alors qu’on s’en fout, et tu sembles même jamais avoir touché un rubik’s cube de ta vie, alors que tu le résous assez rapidement…Pareil pour le roller.

En fait, ça lui rappelait un peu lui. Lui qui avait des facilités.

- J’sais pas d’où tu sors, mais on dirait parfois que tu découvres la vie, en étant assez intelligente pour l’appréhender.

Si David était nul socialement, il était clair qu’il n’avait aucune raison d’avoir du tact lorsqu’il parlait aux gens.
Marchant, il savait qu’ils arriveraient bientôt au restaurant. Celui-ci n’était encore qu’à cinq minutes de marche.



I want to hurt you so much.


It's a filthy world we live, in its a filthy goddamn world and honestly I feel like I'm helping to take them away from the shit and the piss and the vomit that run through the streets.

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caméléon


Caméléon

avatar

Kassandra
▻OREOS : 217
▻ARRIVE(E) LE : 03/01/2017
▻LOCALISATION : Quelque part à Blue Cove

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Lun 23 Oct - 18:12


The sphere of our existences



Aller manger des pâtes dans un resto et pas toute seule, voilà le nouveau rayon de soleil dans la vie de Kassandra pour cette journée. Sa rencontre avec David avait vraiment été une source de belles choses. Elle marchait à côté de lui, s’éloignant de la maison de ses parents. Le sourire ne quittait plus ses lèvres. Elle lui demanda alors quelle était sa recette de pâtes préférées. Les spaghettis carbo. La brunette se demanda si elle en avait déjà mangé. Au centre, quand on leur servait des pâtes, c’était avec de la sauce tomate toute simple. Enfin, elle n’avait rien contre la sauce tomate, c’était très bon, mais elle aurait bien aimé gouter à autre chose. Soudain, le jeune homme se tourna vers elle pour déclarer qu’il la trouvait bizarre. Surprise, elle arqua les sourcils tout en continuant à le suivre. C’est alors que David développa. Elle lui paraissait bizarre à cause de ses facilités.

-Oh ça. Bah c’est juste que j’apprends vite. Le rubik’s cube, je t’ai dit, j’en avais déjà fait quand j’étais petite. Et puis… je sais pas cuisiner mais c’est toujours intéressant de connaître l’origine de ce qu’on mange, non ?

Comment lui expliquer qu’elle était surdouée de naissance, qu’un organisme de cinglés l’avait séquestrée depuis ses sept ans et qu’elle s’en était tout juste échappée ? La dernière remarque de l’adolescent était plutôt juste, et ça la fit sourire.

-M’oui, on peut dire ça comme ça, si tu veux. Et toi, pourquoi tu es autant sur la défensive ? Je veux dire, ne te méprends pas, c’est bien d’être prudent et tout ça, mais quand même…

Même elle qui pourtant aurait des raisons d’être méfiante de tout et de tout le monde, elle n’était pas comme ça. Au contraire, elle était de nature avenante et essayait de s’ouvrir aux autres. De comprendre comment ils fonctionnaient. L’être humain la fascinait, les gens pouvaient être si différents, jamais personne n’était semblable à un autre individu. Au Centre, elle avait été confrontée à des êtres suffisamment mauvais pour trouver cela normal d’enlever de jeunes enfants à leurs familles et les garder captifs dans des sous-sols pour les exploiter. A l’extérieur, elle avait vu que l’humain pouvait être bon. Tant de contradictions pour une seule et même espèce animale, c’était à la fois beau et triste.
Ils continuèrent à marcher jusqu’à finalement arriver face à la devanture du restaurant. Le sourire de Kassie s’agrandit face à cette petite enseigne italienne qui ne payait pas de mine mais qui, elle en était sure, valait le coup de s’y attarder. Elle consulta brièvement la carte qui était exposée sous verre à l’extérieur. Tant de choix… Jamais on ne lui avait demandé son avis, lors de sa captivité, sur ce qu’elle voulait manger. Maintenant qu’elle était dehors, elle avait le choix, et rien ça, c’était jouissif. Pizza ou pâtes ou risotto ? Hors de question de prendre autre chose qu’une spécialité italienne, ça c’était certain.






You are where you need to be...
Just take a deep breath.
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elève de l'ICP



avatar

David Bass
▻OREOS : 127
▻ARRIVE(E) LE : 27/03/2017
▻LOCALISATION : Pas là. Et pas là non plus en fait.
▻LOISIRS : Cubaholic

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Mer 25 Oct - 9:30


The sphere of our existences

Elle lui donna une réponse qui ne suffisait pas au jeune garçon. Pour lui, juste ça, c’était peu assez. Encore elle lui aurait dit qu’elle était très intelligente, il n’aurait pas été surpris, et aurait été satisfait, bien qu’il se serait demandé d’où venait son manque étrange de… De quoi finalement ? David n’arrivait pas à mettre le doigt dessus.
Il manquait quelque chose à cette fille.

Mais il ne posa pas plus de questions, quand elle lui demanda pourquoi il était sur la défensive. Parce que justement, il revint sur la défensive. Parce qu’il ne voulait pas dire qu’il n’avait jamais appris à se faire des amis, à être sociable, et encore pire, que son père ne l’avait pas très bien éduqué à ce niveau-là.
Il ne partageait ça avec personne. Sauf Azzam. Et Mélanie. Mais, eux, étaient des cas spéciaux. Des exceptions.

- Je ne répondrais pas à ça.

Et puis voilà, c’est tout.
Mauvais caractère qu’il était, il préféra garder le silence jusqu’au restaurant, gardant ses mains dans ses poches, comme pour montrer sa nouvelle hostilité. Rentrant finalement dans le restaurant, il observa Kassie sembler d’abord étudier le restaurant, ne comprenant pas trop l’intérêt de faire ça. Lui, il regardait toujours la carte à l’intérieur, quand il connaissait le restaurant.
Bon d’accord, elle le connaissait pas. Donc elle avait le droit. Donc il pouvait se taire et s’abstenir toute remarque.

- On rentre ou on reste planté là ?

Ou pas. C’était David après tout.
Il rentra dans le restaurant, et montra du doigt qu’ils étaient deux. Il suivit le serveur qui les emmena à une table, et il s’installa, de façon peu correcte, vu comment il se mit avachi. Attrapant le menu qu’on lui servait, il réfléchit d’abord aux boissons.
Regardant Kassie il se permit quand même de lui faire une remarque :

- Si jamais tu prends de l’alcool, évite d’être saoûl après. Je te ramènerais pas. Enfin…Vu leurs doses ça devrait aller

Lui, ne pouvait pas boire de l’alcool, mais ça ne le dérangeait pas, il en avait déjà bu en douce pour être débarrassé de cette fâcheuse curiosité de savoir ce que cela faisait d’en boire, ou même, d’en boire beaucoup. De toute façon, il était décidé à prendre un jus de fruit, et cela lui irait très bien. C’est d’ailleurs ce qu’il commanda quand le serveur arriva, et sans regarder la carte, il demanda des spaghettis carbonara.



I want to hurt you so much.


It's a filthy world we live, in its a filthy goddamn world and honestly I feel like I'm helping to take them away from the shit and the piss and the vomit that run through the streets.

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caméléon


Caméléon

avatar

Kassandra
▻OREOS : 217
▻ARRIVE(E) LE : 03/01/2017
▻LOCALISATION : Quelque part à Blue Cove

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Mer 1 Nov - 21:04


The sphere of our existences


Kassandra le savait, elle aurait pu vexer David avec sa remarque. Mais après tout, il était franc du collier, alors peut-être qu’avoir quelqu’un en face de lui qui lui répondait du tac au tac lui permettrait de relativiser, de réaliser l’ampleur de son propre comportement vis-à-vis des autres. Alors, elle le fit, elle lui demanda pourquoi il était sans cesse sur la défensive. Mais le plus gentiment du monde, sans la moindre animosité. Et comme elle s’en doutait, il ne voulut pas répondre. Mais au moins, peut-être qu’il y réfléchirait. C’était un garçon intelligent, du même genre que les personnes avec qui elle avait grandi enfermée. Alors il y réfléchirait, elle le savait. Il déclara qu’il ne répondrait pas à ça, et elle lui répondit amicalement avec un sourire.

-OK, je respecte.


Le reste du trajet, certes court, fut donc silencieux. Sans doute le jeune homme ruminait-il la remarque de son interlocutrice mais elle savait qu’il passerait vite à autre chose. Alors que David entrait presque dans le resto, la jeune femme se mit à lire avec un grand sourire la carte affichée à l’extérieur dans un présentoir vitré. Tant de choix, elle avait l’impression d’être Disneyland. Sourire aux lèvres, elle leva le nez vers David qui l’interpella. Aussitôt, elle revint vers lui pour le suivre à l’intérieur. Aussi bourru soit-il malgré son jeune âge, c’était loin d’être la personne la plus désagréable qu’il lui ait été donné de rencontrer.
Ils furent rapidement installés par un serveur qui leur donna une carte à chacun avant de s’éclipser. Les boissons, oui, la remarque de David lui rappela qu’en général les serveurs prenaient la commande des boissons. Elle se rappelait vaguement de cela. Ses parents avaient dû l’emmener au restaurant quelques fois.

-Je ne bois pas d’alcool. Enfin, pas encore. Enfin, je me comprends. Ça existe toujours le diabolo grenadine ? Demanda-t-elle avant de parcourir des yeux la cartes.

Après tout, ce n’était qu’une limonade avec du sirop, rien de bien insurmontable pour un tel restaurant. Kassandra n’avait jamais bu d’alcool de sa vie, ce n’était certainement pas dans les sous-sol du Centre qu’on leur servait un petit martini à l’apéro. Le serveur revint pour s’enquérir de ce qu’ils prendraient en apéritif. Kassie s’empressa ensuite de lire le reste de la carte. Il y avait tellement de choix de spécialités italiennes, entre les pâtes, les pizzas, les risottos et autres plats aux noms typiques. La jeune femme se décida finalement pour des lasagnes aux légumes. Elle avait hâte de goûter à ce plat qui semblait à la fois délicieux, à en voir la photo sur la carte, et complet. Le serveur leur rapporta leurs boissons et prit donc la commande du repas avant de repartir dans les arrières.

-Tu viens souvent ici ? Avec tes parents, ou avec tes amis peut-être ?



You are where you need to be...
Just take a deep breath.
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elève de l'ICP



avatar

David Bass
▻OREOS : 127
▻ARRIVE(E) LE : 27/03/2017
▻LOCALISATION : Pas là. Et pas là non plus en fait.
▻LOISIRS : Cubaholic

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Mar 14 Nov - 11:47


The sphere of our existences

David l’observa d’un air consterné quand elle finit par lui dire qu’elle respectait le fait qu’il pouvait ne pas répondre.
D’habitude, les gens avaient tendance à insister.
Une fois dans le restaurant, alors qu’ils étaient attablés, il tiqua encore, quand elle demanda si les diabolos grenadine existaient encore. D’où sortait-elle pour poser cette question ? D’un pays trop éloigné du monde « civilisé » pour le savoir ?
David l’observait. Se demandant s’il devait faire attention à ce genre de détail.
En un sens il était curieux.

David regarda rapidement la carte pour constater qu’il aurait ce qu’il voulait, de commander, avant de se concentrer à nouveau sur la femme qui semblait lui demander ses habitudes vis-à-vis de ce restaurant.
Il haussa les épaules, bien qu’il tiqua au mot « parents » par une grimace montrant bien combien il n’avait aucun respect pour eux

- Ouais non… Juste avec Az…Je suis déjà venu avec un pote, quoi…

Il avait failli l’appeler par son nom, d’ailleurs, le dit pote. Dit pote qui l’avait trimballé jusqu’ici. Enfin, trimballé. Disons qu’ils s’étaient mis d’un commun d’accord pour venir là. Parfois, David se rappelait que c’était un miracle qu’il ait pu sortir avec quelqu’un
Et parfois, il se rappelait qu’il donnerait tout pour sortir avec Mélanie.

- …J’sors pas souvent avec des gens

David ne se confiait pas vraiment, mais il le disait au moins pour qu’elle arrête éventuellement de lui parler de ses parents, ou de ses amis. Bien qu’il aurait pu parler de ses amis, justement. Parler d’Azzam ne l’aurait pas dérangé.
Mais il n’aimait pas parler à des gens qu’il ne connaissait pas tellement, sauf pour les remettre à leur place.
Et ce, même quand il leur avait appris à faire du roller, ou leur avait montré sa plus grande fierté

- Et toi t’as pas l’air de beaucoup sortir tout court, alors on est quitte.

Il sirota son jus de fruit.

- T’as quel âge au fait ?

Et niveau questions indiscrètes, David n’en avait toujours rien à faire de la politesse.



I want to hurt you so much.


It's a filthy world we live, in its a filthy goddamn world and honestly I feel like I'm helping to take them away from the shit and the piss and the vomit that run through the streets.

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caméléon


Caméléon

avatar

Kassandra
▻OREOS : 217
▻ARRIVE(E) LE : 03/01/2017
▻LOCALISATION : Quelque part à Blue Cove

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Sam 18 Nov - 21:41


The sphere of our existences


La commande passée, Kassandra ne put s’empêcher de laisser libre cours à sa curiosité en demandant à David s’il lui arrivait souvent de venir ici en famille ou entre amis. C’était ainsi que la caméléone s’imaginait une vie « normale ». Mais le jeune homme ne semblait pas enclin à développer, et elle comprit à la moue qu’il affichait que ses parents étaient définitivement un sujet à proscrire. Au moins, il avoua être déjà venu avec un ami du prénom (ou diminutif) de « Az ». Kassie sourit en hochant la tête. Ça lui faisait plaisir de savoir que David avait quelqu’un sur qui compter. Allez savoir pourquoi, elle éprouvait une certaine empathie pour cet adolescent qui lui rappelait un peu elle-même quelques années auparavant. Comme à chaque fois qu’un sujet de conversation le mettait mal à l’aise, le lycéen répondit sur un ton un peu agressif ou ironique. Kassandra l’avait cerné ainsi. Elle afficha un sourire en coin. C’était vrai, elle ne sortait quasiment jamais, d’une part parce qu’elle avait peur de se faire retrouver par les agents du Centre, et d’autre part parce que certaines sorties coûtaient cher et qu’elle n’avait pas encore assez d’argent.

-C’est pas faux. Ceci dit, ce n’est pas un concours, on n’a pas à être quittes, David.

Elle attrapa son verre de diabolo grenadine que le serveur venait de déposer avec la boisson du jeune homme et trinqua dans le verre de son interlocuteur avant de délester le sien d’une gorgée. Intérieurement, elle portait un toast à sa liberté et à son premier restaurant avec quelqu’un.

-Est-ce que tu prends toujours tout à la compétition ?

Et voilà qu’il embraya avec son âge. Grande question, la caméléone n’en avait aucune idée, on ne leur donnait pas la notion du temps dans les sous-sols du Centre. Combien d’années avaient pu s’écouler depuis qu’on lavait kidnappée ? Elle avait cinq ou six ans… elle ne savait plus. Que pouvait-elle lui répondre sans que cela paraisse suspect ? Elle tenta un rapide calcul dans sa tête pour évaluer son âge, mais ce n’était pas aussi simple que sur le une personne normale.

-Tu sais que ça ne se demande pas à une femme ?
Demanda-t-elle avec ironie. J’ai trente ans. Ça me fait drôle de le dire, quand j’étais petite, je trouvais que ça faisait super vieux.

Ce qui lui faisait penser qu’une partie de sa vie était derrière elle et surtout qu’elle n’avait pu profiter de rien. Sa vraie vie démarrait maintenant.




You are where you need to be...
Just take a deep breath.
©️ Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elève de l'ICP



avatar

David Bass
▻OREOS : 127
▻ARRIVE(E) LE : 27/03/2017
▻LOCALISATION : Pas là. Et pas là non plus en fait.
▻LOISIRS : Cubaholic

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   Hier à 14:26


The sphere of our existences

Il ne pensait pas forcément à être en concurrence avec elle – déjà parce qu’ils n’avaient pas grand-chose en commun -, aussi fronça il les sourcils quand elle suggéra que ce n’était pas un concours.
Se crispant un peu, se renfermant un peu plus, David était pressé de voir son assiette arriver, au lieu de juste la boisson.
Il disait juste ça comme ça, pour…Parce qu’il n’était pas social, qu’il n’avait pas de notions de ça, et que ça lui avait semblé juste de sortir ça.
Se crispant un peu plus quand Kassie demanda s’il prenait tout à la compétition, il préféra éluder le sujet en lui demandant son âge.

Le plus étrange fut qu’elle sembla réfléchir. On ne réfléchissait jamais à son âge. Du moins, David n’en avait pas l’impression.
Il la laissa pourtant mouliner, et haussa les épaules quand elle parla du fait que les femmes ne répondaient pas à cette question. Pour l’adolescent, c’était idiot comme phrase. Pourquoi les femmes en particulier n’auraient elle pas le droit de répondre leur âge ?
Elles vieillissaient comme tout le monde.
Il enregistra son âge, le mit à côté de son « nom » et ne put oublier l’impression qu’il avait eu de la voir réfléchir à l’âge qu’elle pourrait avoir.

- Bah c’est super vieux

Et il manquait totalement de tact. Mais ça c’était David, il se fichait bien de ce qu’elle en penserait.

- Tu les as eu récemment, nan ?

C’était les gens qui cherchaient leur âge, qui venaient de le fêter récemment, généralement.

- Pour une adulte tu prends des boissons d’enfants. Enfin…. Y a pas que ça.

Il la fixait, ne précisant pas le fond de sa pensée.

- J’suis sûr qu’après ce repas tu vas prendre un dessert genre leur mousse au chocolat ou je sais pas quoi mais un truc bien sucré

Au vu du sourire qu’il affichait, David se moquait d’elle. Et si ça la contraignait, tant pis pour elle.

- Au fait, ça t’arrives souvent, de suivre les inconnus chez eux ?

Il pouvait dire ça, mais il l’avait laissé venir.



I want to hurt you so much.


It's a filthy world we live, in its a filthy goddamn world and honestly I feel like I'm helping to take them away from the shit and the piss and the vomit that run through the streets.

KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: The sphere of our existences - Kassandra   

Revenir en haut Aller en bas
 
The sphere of our existences - Kassandra
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Inner Sphere
» Construction d'une Sphere.
» Sphere des bois profonds, puissante ou totalement naze ?
» Sphere d'armure lourde
» sphere d'armue + et pierre d'armure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE WORLD'S CHANGING :: BLUE COVE - CITY :: Entering Blue Cove :: Des boutiques-
Sauter vers: