THE WORLD'S CHANGING
Il existe des êtres doués d'une intelligence supra-normale, des génies qui possèdent entre autres la faculté d'assumer n'importe quelle identité. Un jour, les chercheurs d'une entreprise appelée le Centre ont mis en isolement un de ces êtres, un jeune garçon nommé Jarod, et exploitèrent son génie pour des recherches secrètes. Mais un jour le caméléon leur échappa

THE WORLD'S CHANGING

Bienvenue à Blue Cove, Delaware !
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LIFE IS A GIFT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caméléon


Caméléon

avatar

Jarod Russel
▻OREOS : 80
▻ARRIVE(E) LE : 07/01/2017
▻LOCALISATION : Everywhere except at the Centre
▻LOISIRS : Helping the widow and the orphan. Fill my red notebook, eat pez, oreos and discover new things.

MessageSujet: LIFE IS A GIFT   Lun 6 Mar - 23:10



Jarod RUSSEL
ft. Michael.T. WEISS
↘ Carte d'identité


NOM:RUSSEL (non officiel)

PRENOM(S): Jarod

AGE:approximativement 38 ans

Date et lieu de naissance Informations inconnues. Mais certains se plaisent à dire qu'il serait né en 1979

APTITUDES SPECIALES: Jarod est un Caméléon « naturel », une capacité qu'il doit à une anomalie dans son code génétique. Comme les autres caméléons, il est capable de s'adapter à n'importe quelle situation. Toutefois, pour lui cette particularité comporte deux aspects. D'une part, il est capable de comprendre très rapidement une situation, d'analyser les détails, ainsi que les émotions des personnes qu'il vient à rencontrer. D'autre part, il a la possibilité d'exercer n'importe quelle profession puisqu'il apprend très vite. Il ne se contente pas d'imiter, il devient la personne dont il étudie le comportement. À noter, qu'il est l'un des seuls à avoir atteint ce degré d'assimilation. Un constat qui justifie le fait que le Centre soit prêt à tout pour le ramener entre ses murs. Il est notamment pourvu d'une mémoire eidétique.

ORIENTATION: Ayant passé presque toute sa vie au Centre, Jarod n'a pas encore éludé certaine question. Mais de toute évidence, il semble très attiré par la jante féminine.

GROUPE:Génies-caméléon

PV:Personnage non-inventé



↘ Caractère
Le caractère de Jarod est complexe, à la mesure du personnage.

Sensible : Enfermé toute sa vie au Centre, il a su malgré les atrocités perpétraient par Raines & Co, conservait toute sa sensibilité à l'égard des autres. Un trait de caractère qui va de pair avec sa grande humanité. Malgré ça, Jarod n'en demeure pas moins très manichéen. Avec lui tout est bon ou mauvais, mais il n'y a pas de demi-mesure.

Enfantin : Il suffit de le voir dans son regard qui laisse paraître de temps à autre cette petite étincelle de malice propre aux enfants. Jarod à l'esprit d'un enfant dans le corps d'un adulte. Offrez-lui un jouet, n'importe lequel il en sera ravi. Mais plus encore, offrez-lui des oréos ou des pez et vous pouvez être sûr d'avoir toute son attention. A contrario, lorsqu'il donne une leçon aux êtres abjects qui font (ou qui feront par la suite) les gros titres de ses carnets rouges, Jarod sait se montrer froid, implacable et « presque » sans pitié, laissant ainsi paraître un tout autre visage. D'où l'intérêt d'ajouter l'ambivalence à ses traits de caractère.

Rancunier : Il peut l'être, surtout envers ceux et celle qui peuvent se targuer de le connaître depuis longtemps. En général, Sydney et Miss Parker sont les premiers à subir la rancune de Jarod. Mais que l'on se rassure, cela ne dure jamais, car notre caméléon n'est pas du genre à camper sur ses positions et plus encore lorsqu'il est question d'une certaine Mademoiselle Parker.

Gentil, généreux : C'est sa façon à lui de réparer tout le mal engendré par le Centre. Depuis qu'il a retrouvé sa liberté, Jarod ne ménage pas son temps pour venir en aide aux personnes dans le besoin. Il n'hésite pas à mettre en pratique tout ce qu'il a pu apprendre au Centre par le biais des simulations. Bien sûr, il se permet (de temps à autre) de voler quelques milliers de dollars au Centre, mais jamais pour sa propre personne et préfère de ce fait, les reverser à ceux et celle qui sont dans le besoin voire à des organismes spécifiques.

Naïf, mais pourvu d'humour : Jarod, qui a passé presque toute sa vie enfermée au Centre, n'a pas assisté à l'avènement de la technologie, de la pop culture... De nombreuses références lui échappent donc. De ce fait, il peut passer pour quelqu'un d'un peu naïf, voir benêt de prime abord, mais il sait également en jouer, faisant ainsi preuve de beaucoup d'auto dérision.

Méfiant : Les années de captivité l'ont rendu très méfiant, plus particulièrement à l'égard de ceux qui gravitent encore autour du Centre. Un trait de caractère qui va de pair avec son désir de vengeance à l'encontre de l'entreprise, qu'il espère un jour voir totalement disparaître. De ce fait, il est prêt à tout pour lever le voile sur cette antichambre de l'enfer. « Le Centre verra le jour... » Seuls les initiés peuvent comprendre !  


↘ Anecdotes
Il subsiste tout un tas de petites anecdotes qui sont pour certaines répertoriées dans les dossiers et d'autres qui ne peuvent être connues que de ceux et celles qui ont côtoyé le caméléon et qui le côtoient encore. Petit listing :

• Son groupe sanguin est AB (rhésus négatif) une information qui figure dans son dossier au Centre.

• Il est allergique aux pistaches. Une allergie qu'il s'est découvert auprès de Mademoiselle Parker à l'époque où enfant, elle venait lui tenir compagnie. Désireuse de lui faire découvrir quelques trésors gustatifs, la demoiselle a fait passer un paquet de pistaches en douce pour que le jeune Jarod puisse s'y initier. Résultat : des plaques rouges sur tout le corps. Soucieux de préserver son amie et de lui éviter les remontrances et punitions, le caméléon s'est tue, prétextant un surmenage doublé d'une très grosse fatigue. Mademoiselle Parker est donc la seule à savoir que le Caméléon est allergique aux pistaches.

• Lors de son arrivée au Centre, a quatre ans à peine, Jarod a réalisé une reproduction très fidèle de l'Empire Statut Building en lego et en moins de 24 H. Passé cela et après quelques examens d'usage, il eut été conclu que le quotient intellectuel du petit Jarod dépassé de loin la moyenne et pour cause, il serait actuellement de plus de 170.

• La glace à la vanille fut la première gourmandise à laquelle Jarod s'initia peu après son évasion du Centre. Par la suite, il s'essaiera aux Pez et aux Oréos qui deviendront ses péchés mignons.

• Il parle plusieurs langues, l'anglais, le français, l'espagnol, le russe, le grec, le Cambodgien, le latin... D'ailleurs, c'est lui qui a commencé à initier mademoiselle Parker (enfant), aux langues latines.

• Il est l'une des rares personnes à connaître le prénom de Mademoiselle Parker

• Il possède tout un tas de carnets rouges dans lesquels il consigne divers articles de press plus ou moins liés aux personnes qu'il aidera par la suite. De temps en temps, il en laisse aussi à Miss Parker, à Sydney.

• Il a la manie de toujours envoyer des colis à Miss Parker. Pour se jouer d'elle, pour lui donner aussi quelques indices voir même des cadeaux. C'est sa façon à lui d'entretenir leur lien, celui du chat et de la souris. Un véritable leitmotiv chez eux.

• En s'évadant du Centre, Jarod a emporté avec lui tout un tas de petites disquettes dits des DSA. (Digital Simulation Archive). Là-dessus se trouvent les enregistrements de toutes ses simulations ainsi que celles d'autres caméléons, mais pas que. Les DSA contiennent également des enregistrements compromettants que Jarod conserve précieusement. Il lui arrive très souvent de (re)visualiser ses simulations pour s'en inspirer afin d'aider les autres et d'en apprendre plus sur lui-même.

Derrière l'écran
Jay'ss
Quel âge as-tu ? Un âge certain comme vous tous. Si vous êtes sage, peut-être qu'un jour je vous le dirais mes petits oréos double crème
Comment es-tu arrivé jusqu'à nous ? Et bien je me suis dis... "pourquoi ne pas créer ce forum"
Comment trouves-tu notre forum ? Je ne peux répondre à question, il serait facile de mettre en doute mon objectivité  lol!
A quelle fréquence penses-tu nous rendre visite ? Nuit et jour s'il le faut.
Le code du règlement ? Pas besoin ... je m'autovalide
Un petit mot pour la fin ? ...


Why did you save my life?
Because I still remember the little girl who gave me my first kiss.



Dernière édition par Jarod Russel le Dim 9 Juil - 2:02, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caméléon


Caméléon

avatar

Jarod Russel
▻OREOS : 80
▻ARRIVE(E) LE : 07/01/2017
▻LOCALISATION : Everywhere except at the Centre
▻LOISIRS : Helping the widow and the orphan. Fill my red notebook, eat pez, oreos and discover new things.

MessageSujet: Re: LIFE IS A GIFT   Lun 6 Mar - 23:11

↘ There are pretenders among us
Les lieux étaient déserts depuis bien longtemps. Quelques vitres cassées laissaient entrevoir un léger courant d'air qui faisait osciller la flamme des quelques bougies déposées de-ci de-là pour éclairer la vaste pièce. Une ombre imposante sortit alors des ténèbres pour s'avancer vers ce qui lui faisait office de bureau. Ordinateur en main, il s'avança toujours enclin à une certaine hésitation. Aujourd'hui, la journée fut longue et éreintante. Une fois encore l'Onyssius avait déployé ses ailles pour rendre justice à ceux et celles qui ne pouvaient la quémander, à ceux et celles que la société écrasaient sans pitié et qui n'avaient de ce fait aucune voix pour se faire entendre. Malgré une victoire, Jarod ne pouvait se résoudre à profiter de l'instant, car une fois encore, il dut prendre la poudre d'escampette pour éviter de croiser la route de celle qui jadis était son amie la plus fidèle. Il entendait encore les pneus de la Berline crissaient sur le bitume humide. Une odieuse mélodie accompagnait par le son presque harmonieux des talons aiguilles de Miss Parker claquant l'asphalte avec panache. Chassant la vision de la demoiselle, Smith& Weeson en main et prête à lui bondir dessus, Jarod se posa sur son bureau, essayant de s'enfoncer un peu plus confortablement dans sa chaise de fortune. Une fois installé, il entreprit d'ouvrir son ordinateur portable, y entra un code pour déverrouiller l'écran. Il atterrit aussitôt sur une plateforme dont il en était l'administrateur. « Refuge » tel était son nom. Situé dans les bas-fonds du Dark Web, hors des radars du Centre, le caméléon pouvait à travers cette plateforme, communiquer avec Sydney, mais il pouvait aussi répertorier tout un tas d'informations. Il avait entre autres pris soin de numériser une grande partie de ses DSA pour les stocker plus facilement. Avide de nostalgie et parce que l'on approchait de sa première année de liberté, Jarod entreprit de regarder une vidéo.

Image en noir et blanc. Une date apparaît, en bas, à gauche, accompagnée de l'appellation suivante « For Use Centre Only » Une porte coulissante s'ouvrit alors laissant entrevoir un petit garçon d'à peine quatre ans. Il était assis là depuis de longues heures, cachant son visage pour ne pas faire voir ses larmes. De l'autre côté, dans une pièce pourvue d'un miroir sans teint, plusieurs personnes observaient avec attention le petit « prodige ». Ce dernier consentit à enfin relever la tête, ses yeux brillants laissaient perler quelques larmes sur ses petites joues rougies. Il était perdu et ne semblait comprendre ce qui se passait depuis qu'on lui avait enfoui le visage sous une cagoule. La porte coulissante s'ouvrit à nouveau, laissant paraître une silhouette sombre. Cigarette à la bouche, le Dr William Raines, observa à son tour le nouvel arrivant. Dans un nuage de fumée, après avoir longuement tiré sur sa cigarette, il lâcha un « -C'est parfait ! » glaçant. Le petit plus effrayé que jamais, n'osa dès lors croisé le regard de l'homme à la cigarette. L'image commença à se brouiller, puis plus rien.

Une autre date venait d'apparaître à l'écran. Le petit semblait un peu plus à l'aise. En pleine création, il déposa un dernier lego sur la table. Par le biais d'un projecteur, l'Empire State Building apparaissait au mur. Rien n'est le fruit du hasard et derrière leur vitre sans teint Mr Raines, Mr Parker ainsi qu'un autre homme, observaient le petit prodige à l'œuvre. En quelques heures à peine, il s'était lancé dans la reproduction parfaite du bâtiment projeté au mur. Une performance qui eut pour effet d'impressionner l'homme élégant qui se tenait aux côtés du Dr Raines et de Mr Parker, le directeur des lieux. « -Aller y ! » articula Raines en tirant une fois encore sur sa cigarette. L'homme élégant remit en place sa veste en tweed. C'était son moment, il n'avait pas le droit à l'erreur et il le savait mieux que quiconque. Sans attendre, il quitta la pièce et entra dans un sas, il activa dès lors une caméra, se mit devant et fit part de ses premières observations. « -C'est incroyable, en 36 heures, il a prouvé qu'il avait plus de talent que tous les autres réunis ! » Puis, il s'éloigna pour enfin entrer dans la « cellule » de garçonnet qui commençait à taper à la vitre en répétant un « -J'ai fini » de plus en plus exaspérant. L'homme se mit à sa hauteur, attirant ainsi toute l'attention du petit garçon.

« -J'ai fini ! Je peux voir mes parents maintenant ?! » réitéra le petit prodige

« -Bonjour Jarod ! Je m'appelle Sydney et c'est moi qui vais m'occuper de toi à présent ! » Le Jarod adulte arrêta la vidéo et prit le temps d'observer celui qui fut son précepteur durant toute sa captivité, soit presque trente années. Soupirant et fixant intensément l'écran arrêté sur la version « jeune » de Sydney, Jarod sortit son portable prépayé et composa presque à l'aveugle un numéro qu'il ne connaissait que trop bien. De l'autre côté du fil, un accent français plus prononcé qu'à l'époque se fit entendre. Le caméléon qui continuait à regarder son écran, ne prit pas la peine de saluer son mentor et commença dès lors à prendre la parole. « -Un génie qui peut devenir qui il veut, mais un enfant de quatre ans que vous avez pris le parti de traiter comme un adulte. » Sydney, à l'autre bout du fil, se redressa aussitôt, laissant de côté, le roman qu'il était en train de lire depuis quelques heures. « -Vous êtes encore au Centre malgré l'heure tardive ! Je ne vous savez pas adepte des heures supplémentaires Sydney ! »

« -Il faut de tout pour faire un monde Jarod ! » Le caméléon esquissa un sourire qui n'échappa à son mentor, puis il sortit le DSA qu'il était en train de visualiser pour en mettre un autre. « - Comment se passe votre « cohabitation avec Mademoiselle Parker ?»

« -Je ne suis pas une mauvaise langue, alors je me contenterai de dire que je suis celui qui subit le moins ses foudres. »

« -Au bout de six mois, Le Centre se décide enfin à faire appel à elle. Ca m'étonne mine de rien ! »

« -Mr Parker voulait avoir sa fille à proximité j'imagine ! »

« -Est-ce de l'ironie Sydney ? »

« -Oui et non. J'imagine que son arrivée sonne l'avènement d'une nouvelle air ! »

« -Ils s'imaginent qu'elle sera capable de me ramener ! »

« -Elle te connait bien, très bien même. Elle est de ce fait, un atout indéniable. »

« -Que lui ont-ils fait Sydney ? »

« -Rien Jarod, elle a simplement…grandis ! » Sur ces mots, Jarod mit fin à la conversation, frustrant une fois encore le Belge qui faute de mieux, raccrocha à son tour et retourna à sa lecture.  L'esprit ailleurs, notre caméléon scruta les autres minidisques qu'il avait en sa possession. Tous portaient un numéro et ce qui semblait correspondre à une date. Mais avant d'en visualiser un autre, il lui fallait une petite collation. Il quitta donc son bureau de fortune, puis attrapa la recharge de Pez qui se trouvait dans son sac à dos. Cette fois, le distributeur était à l'effigie d'un clown. Jarod le plaça devant ses lèvres et attrapa la friandise du bout des dents. Il lança ensuite un autre DSA. Comme toujours la mention et la date firent leur apparition en bas de l'écran. Cette fois, nous avions affaire à un Jarod un peu plus âgé que le petit garçon de la précédente vidéo. La voix à l'accent français, résonnait en fond sonore et le jeune Jarod, qui portait des électrodes sur les tempes, observait plusieurs lapins. Une simulation était en court, il était question de sexualité et à l'autre côté de la pièce, derrière la porte coulissante Mr Parker se trouvait avec sa fille en habit d'écolière. Il lui glissa quelques mots à l'oreille, elle lui sourit. La caméra revint alors sur Jarod qui continuait à observer les mammifères tout en posant quelques questions à son précepteur.

« -Donc je t'écoute Jarod ! Quelles sont tes premières conclusions ? »

« - Le besoin frénétique de reproduction du lapin découle d'un besoin d'assurer sa survie. Mais nous pouvons constater qu'il peut y avoir des problèmes lorsqu'on le retire de son environnement pour le faire vivre en captivité. Je pense que le comportement sexuel du lapin est le principal facteur de trouble du comportement et d'incompréhension de l'animal. » Sydney qui prenait des notes et acquiesçait de temps à autre semblait satisfait. Il se permit même de rajouter une interrogation qui introduit l'entrée de Miss Parker. « -Et penses-tu que cela puisse être semblable pour l'humain. Penses-tu que le changement d'environnement peut engendrer des troubles du comportement et de l'incompréhension chez l'homme ? » Mais Jarod n'écoutait déjà plus. Le jeune garçon, dont le cœur battait la chamade, s'approcha lentement de cette magnifique créature qui lui faisait face. Ils n'en demeuraient pas moins séparés par une vitre. Jarod tout sourire posa sa main sur le réceptacle. Dès lors, la jeune miss Parker se tourna vers une ombre qui acquiesça aussitôt. A son tour, la fillette déposa sa main sur la glace et ne put s'empêcher de sourire. « -Tu es une fille ? » Elle acquiesça à nouveau. Le Jarod adulte mit à un terme à la vidéo, laissant paraître sur son écran, le visage de cette petite fille qui deviendra au fil des années sa meilleure amie, sa compagne d'aventure, sa confidente, mais plus encore, celle qui lui donnera son tout premier baiser et ça jamais, Jarod ne la oublié, jamais…

Et il est plutôt difficile d'oublier le reste, l'enlèvement à l'âge de quatre ans, les années de captivité, les simulations par centaine pour exploiter son potentiel, les rencontres, les manipulations, la peur, la tristesse, la mort...Rien n'altère la mémoire en de telles circonstances, Jarod le savait mieux que quiconque et tous ces petits disques sur lesquels se trouvaient sa vie l'aiderait à s'en rappeler encore et encore.Voilà un an qu'il a fuis le centre et tout ne fait que commencer. N'oublions jamais que la vengeance est un plat qui se mange froid

    To Be continued



Why did you save my life?
Because I still remember the little girl who gave me my first kiss.



Dernière édition par Jarod Russel le Lun 1 Mai - 11:41, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caméléon


Caméléon

avatar

Kassandra
▻OREOS : 195
▻ARRIVE(E) LE : 03/01/2017
▻LOCALISATION : Quelque part à Blue Cove

MessageSujet: Re: LIFE IS A GIFT   Jeu 9 Mar - 17:26

Hey t'as du pot copain, t'as un nom de famille !
Blague à part, bienvenue chez toi ! cheers



You are where you need to be...
Just take a deep breath.
© Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




avatar

Liam Carter
▻OREOS : 33
▻ARRIVE(E) LE : 15/01/2017
▻LOCALISATION : Dans sa tour loin de la vérité.
▻LOISIRS : PDG de sa propre entreprise

MessageSujet: Re: LIFE IS A GIFT   Sam 1 Avr - 15:39

Bienvenuueeeee petit caméléon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caméléon


Caméléon

avatar

Kassandra
▻OREOS : 195
▻ARRIVE(E) LE : 03/01/2017
▻LOCALISATION : Quelque part à Blue Cove

MessageSujet: Re: LIFE IS A GIFT   Sam 1 Avr - 15:43

JAROD JAROD JAROOOOD cheers



You are where you need to be...
Just take a deep breath.
© Miss.Pie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur






Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: LIFE IS A GIFT   

Revenir en haut Aller en bas
 
LIFE IS A GIFT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» City Life sur Macbook ?
» city life edition 2008
» [Half-Life] Jumping Aera
» Half Life 2 Survivor vers 1 & 2 (Taito Type-X+)
» [Résolu] Ravenous Trap + Capacité dredge (life from the loam)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE WORLD'S CHANGING :: RED FILES :: File 3: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: